Film et conférence “Mongolie nomade”

“Mongolie Nomade”, un film d’1h de Elise et Louis-Marie Blanchard

La Mongolie comblera les amateurs de nature sauvage et de vie nomade. Collines boisées et steppes infinies, grands lacs, dunes arides et sommets glacés : la nature décide et guide les mouvements des hommes…

Le film et la conférence

Par Louis-Marie Blanchard

La majorité des habitants de la Mongolie dépend de l’élevage. On élève dans ces vastes steppes les « cinq museaux » : moutons, chèvres pashmina, yacks chevaux et chameaux. Le pays compte deux millions de chevaux et plus de 25 millions de têtes de bétail !

Des grandes dunes blondes et montagnes noires du Gobi (pays des éleveurs de chameaux) aux prairies et montagnes boisées du Khangaï (le massif montagneux du centre) et jusqu’au cœur de l’Altaï (le haut massif montagneux de l’ouest), les mongols et Kazakhs, se déplacent au gré des saisons sur les pâturages. Leur mode de vie est ancestral et parfaitement adapté à leur environnement. Pour ces peuples de cavaliers la propriété du sol n’existe pas et les déplacements, qu’ils s’effectuent en camion, en caravanes de chameaux ou chariots tirés par des yaks, obéissent à des concepts élaborés par des siècles d’adaptation. Les éleveurs savent parfaitement tirer partie des cycles naturels de la végétation.

La faillite du système collectiviste a entraîné un retour à la vie pastorale et à une économie de subsistance mais la désertification croissante des pâturages et un nouveau modèle de société incompatible avec les contraintes naturelles risquent de conduire le nomadisme dans une impasse…

C’est pour essayer de comprendre, que nous sommes partis durant quelques mois sur les traces des nomades Tsaatans, Tuvas, Kazakhs et Mongols. Sur ces immenses territoires, une nouvelle donne est entrain de se jouer : éternel bras de fer entre intégration forcée ou autonomie.
Les nomades de Mongolie auront ces prochaines années, à faire ou à subir, des choix décisifs…

Séquencier

Le film “Mongolie nomade”, aborde les sujets suivants :

  • Dans la Taïga des monts Saïan : chez les Tsaatans, éleveurs de rennes
  • Les chevaux sauvages de Prjevalski
  • La domestication du cheval, à l’origine du grand nomadisme
  • Dans un campement nomade Tuva de l’Altaï
  • Montée à l’alpage avec les Kazakhs et leurs caravanes de chameaux
  • Montage de la yourte
  • Éleveurs mongols des montagnes du Khangaï
  • Les dresseurs d’aigles de l’Altaï
  • Le désert de Gobi
  • L’élevage des « cinq museaux » : chevaux, yacks, moutons, chèvres et chameaux
  • Le nomadisme aujourd’hui : économie de marché, désertification, traditions et modernisme

Les auteurs

Grands voyageurs, mais aussi photographes et réalisateurs, Louis-Marie, Elise et Thomas Blanchard ont promené leur regard des montagnes françaises aux vallées reculées des Andes et de l’Himalaya, et publié leurs reportages dans Géo, Terre sauvage, Grands Reportages, Trek Magazine, Road-Book, Le Monde.

« Je ne possède rien, mais là où il y a de l’eau,
de l’herbe et du feu, je me sens bien »

Poème Mongol

Infos pratiques
et conditions financières

Informations pratiques

  • Projection vidéo numérique Grand Ecran
  • Présentation et Débat animés par Louis-Marie Blanchard
  • Tout le matériel nécessaire à la projection est fourni : video projecteur, micro, sonorisation.

Conditions financières

400 euros, sans limitation de spectateurs
Frais de transport à la charge du commanditaire
-> Forfait spécial à partir de 2 séances (nous consulter)

Dossier et conditions financières à télécharger ici au format PDF.

Autres articles pouvant vous intéresser